Le départ approche…Jeudi, je serai déjà au pays de l’Oncle Sam. Vendredi, je prendrai mon petit déjeuner à la Nouvelle Orléans. Puis, je rejoindrai le coeur du pays cadien, Lafayette où je mangerai peut-être de l’alligator.Je suis plongée dans les derniers préparatifs, mais surtout dans les premières rêveries. Avant chaque voyage, fantasmes et clichés se mêlent dans mon esprit qui s’égare facilement, doublant ainsi mon temps de préparation. Avide d’écriture, j’ai toujours sur moi un carnet lorsque je voyage, un nouveau pour chaque périple. Au début de celui-ci, j’ai pour rituel d’écrire la liste de mes fantasmes, ou plus prosaïquement des choses que j’aimerais faire. Une liste qui devient vite caduque au gré des rencontres et des surprises du voyage, et qui n’est jamais achevée.

Voici la liste de mes fantasmes louisianais :

  • voir un alligator (de loin)
  • manger de l’alligator (pas forcément le même)
  • apprendre à vider et préparer une citrouille pour Halloween
  • passer le 31 octobre au soir avec des enragés d’Halloween, qui ne lésinent pas sur les costumes.
  • louer une voiture et partir en road trip dans un autre Etat. Nashville, Tennessee, en traversant l’Alabama? Austin, Texas, pour vérifier si la ville est aussi weird qu’on me le promet (et si on trouve vraiment des Bloody Mary à 3 dollars, accessoirement).
  • Voir un concert de jazz à La Nouvelle Orléans.

L’avantage avec cette liste, c’est que je ne pourrais probablement pas tout faire. Donc, j’ai déjà une excuse pour revenir.

Et pour terminer, je partage avec vous ma chanson du moment :

C’est le genre de chansons qui donne systématiquement envie de danser, elle est pour moi la promesse d’un voyage du tonnerre. Et en plus, je vais interviewer ce groupe à la Nouvelle Orléans fin novembre.

See you soon, also on Twitter and on Instagram

Publicités