Ce soir de mai 2014, après ma visite dans le camp de réfugiés de Dalhamyie au Liban, je me suis effondrée en larmes. Je n'avais pourtant pas pleuré l'hiver précédent, à Ersal devant le récit d'enfants réfugiés syriens morts de... Lire la suite →